Sélectionner une page

En France, l’EEG réalisé au retard de réveil du coma artificiel nécessaire à l’intubation montre chez quatre malades parmi 26 et chez un autre malade confus enregistrés entre le 18 et 31 mars en Île-de-France (AP-HP et cliniques privées) “des aspects en relation avec une encéphalite inflammatoire et non infectieuse”. “Dès le 31 mars les services de réanimation et les anesthésistes d’Île-de-France ont été avertis, ainsi que toute la communauté médicale le 7 avril. Sur 170 observations que nous avons, nous avons relevé 22 cas d’encéphalites”, annonce le Pr Hervé Vespignani. PLUS