M. Macron ne ménage pas sa peine. Le choix du cadre intime et idyllique du fort de Brégançon pour cette rencontre a été maintenu, malgré la désastreuse image donnée par les arrestations massives de manifestants prodémocratie ces dernières semaines à Moscou. S’il a fermement rappelé l’importance de la liberté d’expression, du droit de manifester et de celui de participer aux élections, le président français a en revanche évité d’autres sujets qui fâchent, comme les ingérences russes dans les processus électoraux des pays occidentaux ou la détention abusive à Moscou de 24 marins ukrainiens et celle du cinéaste de Simferopol (Crimée) Oleg Sentsov. Plus