Pour réaliser cet exploit, les chercheurs ont recréé l’appareil vocal de la célèbre momie, comme l’explique la revue Nature. Ils ont d’abord passé la momie – particulièrement bien conservée – au scanner afin de reproduire, de la manière la plus précise possible, son larynx et sa gorge. L’équipe de scientifiques a alors imprimé en 3D le conduit vocal de Nesyamun, qu’elle a placé dans un système de synthétisation de la voix. C’est ce dispositif qui a permis, trois siècles plus tard, de reproduire à l’identique l’empreinte vocale du prêtre égyptien. 

Clin d’œil de l’histoire

Plus